Chroniques littéraires #6: Avril


Lecture / vendredi, mai 3rd, 2019

On peut dire que ce mois ci j’ai moins carburé que ces précédents mois. Mais comme ce n’est pas une course et que parfois je privilégie mon temps à faire autre chose, ce n’est pas la fin du monde. Je dois avouer aussi que je lis deux livres en même temps et que du coup ma progression est un peu plus lente. Pour ces chroniques littéraires d’Avril, je n’ai lu que… deux livres: « Hazel Wood » et « Le Parfum »

« Le Parfum » Patrick Süskind

« Jean-Baptiste Grenouille est né dans la puanteur: en 1738, à Paris, sous l’étal d’une poissonnerie. Bossu, difforme, il va peu à peu développer un don extraordinaire, unique: il peut tout sentir, analyser la moindre odeur et même détecter une chenille au coeur d’un chou.

Après avoir travaillé chez un tanneur, il s’initie à l’art des essences chez Giuseppe Baldini, un parfumeur qu’il sauve de la faillite par son génie inventif. Puis, retiré dans une grotte du Massif Central, il médite sur la création du parfum absolu qui permettrait d’inspirer l’amour.

Grenouille n’a pas d’odeur propre. Il faut donc qu’il s’en crée une. À Grasse, il va poursuivre ses recherches et devenir l’assassin de jeunes filles vierges pour leur dérober leurs effluves les plus secrets.

A la vingt-cinquième victime, Grenouille est condamné à mort, mais parce qu’il porte sur lui le parfum qui inspire l’amour, la foule obtient sa grâce avant de s’abandonner à des excès orgiaques qui auront raison du criminel… »

J’ai dégoté cette édition du Parfum de 1986 dans la bibliothèque de ma grand-mère. Honnêtement ce n’est ni la couverture ni le résumé qui m’a intrigué mais… sa notoriété. Tout le monde connait « Le Parfum » de Patrick Süskind, mais ceux qui me connaisse depuis un petit temps, savent aussi que je ne suis pas une adepte des classiques de la littérature.

Je n’ai pas lu les grands classiques. J’ai eu la chance, à l’école, d’avoir des profs de Français qui nous faisaient lire d’autres auteurs assez sympa et qui sortent un peu des classiques lus et relus chaque année dans les cursus scolaires. Dans mes lectures de grands classiques, je pense honnêtement avoir seulement lu « L’Alchimiste » de Paulo Cohelo et ce, bien après avoir terminé l’école.

C’est donc remplie de curiosité que j’ai eu envie de lire Le Parfum. Tout le monde en parle, on en a fait des adaptations cinéma et séries, c’est un coup de coeur pour beaucoup de personnes apparemment. Mais qu’est-ce qu’il a de si exceptionnel ?

Coup de coeur ou pas ?

Honnêtement ce n’est pas le genre de livre que je lirais souvent, mais malgré tout j’ai quand même trouvé cette lecture intrigante. Pour moi, ce n’est pas du tout un coup de coeur, mais plutôt un récit qu’on retient, qui peut aussi marquer. Une ôde à l’amour, au désespoir.

hazel wood le parfum marine and sea chroniques littéraires avril

« Hazel Wood » Melissa Albert

« Hazel Wood, ma résidence légendaire d’Althea Proserpine, auteure des célèbres Contes de l’Hinterland.
Hazel Wood, d’où semblent s’échapper des personnages inventés par Althea.
Hazel Wood, où sa petite-fille, Alice, va devoir s’aventurer.
Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu’un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d’entrée sur un autre monde ? Et si Alice était bien plus qu’une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ?

Il était une fois… Hazel Wood.« 

Celui-ci j’ai car-ré-ment craqué sur la couverture ! Quelle magnifique couverture ! Ça promettait de rentrer dans une histoire pleine de magie.

hazel wood marine and sea chroniques littéraires avril

Bon, c’était un peu ça mais c’était différent aussi. J’ai apprécié ce roman, évidemment, et c’est même un gros clin d’oeil au conte d’Alice au pays des merveilles.

Il n’y a pas trop de personnages, on entre vite dans l’histoire même si, à mon goût, elle mets un peu de temps à démarrer.

Rendez-vous fin mai pour voir… si j’ai lu ce qu’il me plait et n’hésitez pas à lire mes précédentes lectures, comme celles de Mars par exemple !

Sea you soon !

Retrouvez-moi sur les réseaux!
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *