Chroniques littéraires #7 – Mai


Lecture / vendredi, août 2nd, 2019

Pour ce mois de mai au programme:

  • « La boite de Pandore » – Bernard Werber
  • « L’enfant allemand » – Camilla Läckberg
  • « Orgeuil et préjugés » – Jane Austen
  • « Simon Thorn et le sceptre du roi animal (#1) » – Aimee Carter
  • « Simon Thorn et le nid de serpents (#2) » – Aimee Carter

Chroniques un peu en retard (hum) et je m’en excuse. Pour moi le blogging doit rester un plaisir, donc il y a des périodes plus creuses où j’ai moins envie. Donc je ne me force pas ! Mais quand l’envie revient, ça ne m’empêche pas de continuer là où je m’était arrêtée.

« La boite de Pandore » – Bernard Werber

« Savez-vous qui vous êtes vraiment ?
Êtes-vous sûr de ne pas avoir vécu d’autres vies ? »

Ça faisait des années que je n’avais pas lu Bernard Werber qui pourtant était un de mes auteurs préférés pendant mon adolescence (autant même dire, le seul) ! Pourtant, j’ai bien fini par me lasser à force de lire trop de ses ouvrages. Pas que je n’aimais pas, mais j’avais besoin de changer d’air.

Alors quand j’ai vu cette nouveauté, non seulement la page de couverture me donnait envie, mais en plus j’avais envie de replonger dans son univers; ça faisait si longtemps !

Au début je dois avouer que j’ai été un peu sceptique. En réalité je ne m’attendais pas à ça dès le début. Dans un premier temps étonnée négativement, j’avais peur que ça me lasse vite et que je ne retrouve pas ce que j’aimais dans dans la plume de cet auteur.

Bernard Werber c’est comme Ironman:
« everything is possible » (…)

Ce que j’aime avec Bernard Werber c’est qu’il rend l’impossible possible. Dans ses ouvrages il y a une partie qui pourrait totalement être réelle, et une autre, saugrenue ou un peu plus folle mais… possible ! À chaque fois je ne peux m’empêcher de me demander si des gens ont déjà essayé ou pas. J’ai d’ailleurs un autre ouvrage de lui qui m’attends dans ma PAL qui est « L’encyclopédie du savoir relatif et absolu« . Ceux qui lisent et aiment Bernard Werber (enfin, ses livres), me comprendront. Pour les autres, j’essaie de vous l’exprimer le plus facilement possible.

Pour en revenir au livre, j’ai donc accroché un peu plus loin. Il a fallu le temps de rentrer un peu dans le sujet principal et d’avoir d’autres « actions ».

marineandsea chroniques littéraire mai la boite de pandore bernard werber

Alors ce roman est très très agréable mais pas transcendant. J’ai déjà eu de plus gros coups de coeur pour ce même auteur (les Thanatonautes, la trilogie des fourmis). Néanmoins ce livre donne une perception différente de la vie et de ses possibles. Il faut le lire pour le comprendre !

« L’enfant allemand » – Camilla Läckberg

« Cherchant à reconstituer la jeunesse de sa mère, qu’elle a peu connue, Erika tombe sur un journal intime et, enveloppée dans une brassière maculée de sang, une médaille ornée d’une croix gammée. Pourquoi sa mère a-t-elle conservé ces objets inquiétants ? Pour en savoir plus sur l’époque de la Seconde guerre mondiale, elle prend contact avec un vieux professeur d’histoire, mais l’homme se montre étrangement évasif. Deux jours plus tard, il est sauvagement assassiné… »

nb: Par précaution, je n’ai pas mis le début du résumé qui pourrait vous spoiler un peu les tomes précédents.

marineandsea chroniques littéraire mai L'enfant Allemand Camilla Läckberg

Si vous avez lu mes autres chroniques concernant les tomes précédents de Camilla Läckberg ( #1 Novembre ,#3 janvier, #5 mars), autant vous dire tout de suite que mon avis sur ses ouvrages ne change pas !

Même si parfois je tombe sur des passages moins prenants ou qui me donnent moins envie de dévorer son livre, arrive toujours un moment où je ne peux m’empêcher de le terminer d’une traite. Celui-ci m’intriguait vraiment et encore une fois, elle a su me tenir en haleine jusqu’à la fin de l’histoire.

« Orgeuil et préjugés » – Jane Austen

« Elizabeth Benneth a quatre soeurs et une mère qui ne songe qu’à  les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à  Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames des alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami, Mr Darcy, un jeune et riche aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits… »

J’ai décidé de sauter le pas, de lire un grand classique. Tout le monde l’a lu, tout le monde l’a adoré, etc. Honnêtement, je n’ai pas lu énormément de « grands classiques » de la littérature, si ce n’est le très célèbre Paulo Cohelo avec « L’Alchimiste » (qui était une belle lecture). En dehors de ça je n’aime pas trop lire les incontournables, ceux qui ont tendance à être imposés en lecture lors de notre scolarité et qui parfois ne sont pas adaptés à  notre état d’esprit à ce moment là. Je les ai toujours catégorisés comme « livres chiants » alors que j’adore lire… Alors je n’ose imaginer ceux qui n’aiment pas lire !

marineandsea chroniques littéraire mai Orgueil et préjugés Jane Austen

Bref, en toute transparence, si j’ai décidé de sauter le pas c’est parce que Tessa et Hardin en parlent dans After (pour ma chronique sur cette saga c’est par ici). Alors ma curiosité a été un peu titillée et je me suis dit qu’après tout, pourquoi ne pas me faire mon propre avis ?

Mon avis reste… mitigé. C’était sympa à  lire et je pense que je ne m’attendais pas à ça. Alors je ne sais pas à quoi je m’attendais exactement, quelque chose de plus interdit sans doute. Evidemment je ne peux pas aller plus loin dans ma réflexion sans forcément spoiler la fin du livre. Bref, c’était une lecture diversifiante, qui m’a changé de ce que je lis habituellement. L’histoire est plus axée (selon moi) sur l’histoire des cinq filles, dont certaines un peu plus que d’autres, que sur l’histoire d’Elizabeth et Mr Darcy.

Simon Thorn tomes 1 et 2

« Simon Thorn a le pouvoir de parler aux animaux. À douze ans, il découvre le secret de ses origines : il est un Animalgame, un être capable de se transformer en animal. Et sa première métamorphose pourrait bien décider du destin de tout un peuple, car il l’ignore mais il est l’héritier du roi des aigles et de la reine des loups; en guerre depuis toujours. »

Merci Ellen de m’avoir prêté cette belle saga ! Je n’avais jamais entendu parler de Simon Thorn mais la couverture m’avait carrément donné envie d’y plonger dedans.

marineandsea chroniques littérairaire mai Simon Thorn saga

On part sur un roman jeunesse, avec pas mal d’aventures et de péripéties en tous genres. C’est d’ailleurs une des rares fois (avec After je crois que c’est tout d’ailleurs) que j’ai lu les 3 tomes à  la suite (et il y a une suite qui doit arriver normalement).

Je ne me suis pas ennuyée, que du contraire ! Alors si vous aimez les romans jeunesse, foncez sans hésiter !

Si vous voulez retrouver mes précédentes chroniques vous pouvez cliquer ici ou si pour mon compte GoodReads c’est par ici!

Sea you soon !

Retrouvez-moi sur les réseaux!
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *